Accueil Album photos Comités Contact Dossiers Info-Membres Journal Plan d'action Secteurs
 
     
 

Navigateur Mozilla Firefox

Dernière mise à jour :
8 Janvier, 2022

   
  SOCIOPOLITIQUE

À venir

ARCHIVES

Avril 2009

Le 21 avril dernier avait lieu, à Buckingham, le lancement du comité sociopolitique Outaouais. Ce dernier désirait orienter les échanges sur la question : « Les membres de l’AREQ de notre région participent-ils au développement de leur communauté? ».

L’exercice de réflexion, de sensibilisation et de conscientisation s’est donc déroulé sous ce thème. Les présidents et présidentes accompagnés de trois membres de leur secteur et les membres du comité sociopolitique régional ont profité de cette journée de forum pour échanger avec cinq personnes ressources oeuvrant dans différents domaines :

— M. Jean Bernier, directeur général du Domaine des Trembles, résidence
— Mme Jocelyne Houle, conseillère municipale de Gatineau, secteur Buckingham
— Mme Gaétane Lacroix, policière, S.Q. Vallée-de-la-Gatineau
— M. Pierre Lalonde, directeur d’école à la retraite, membre de différents CA d’organismes
— Mme Paulette Lalande, présidente de la CREO, préfète de la MRC Papineau, maire de Plaisance

Les membres de l’AREQ sont des gens impliqués, intéressés au sort de leur entourage et prêts à participer au développement de leur communauté. Les diverses équipes ont donc orienté la réflexion sur les questions suivantes :

1. De quelle communauté parlons-nous? Comment la définir?
2. Comment déterminer la mesure et assurer la qualité de cette participation?
3. Quels moyens adopter pour réussir?

Après une heure d’échanges en équipe, la mise en commun a révélé de multiples avenues complémentaires les unes aux autres. Ces données furent recueillies et la parole fut donnée aux différents invités.

M. Jean Bernier, directeur général du Domaine des Trembles, souligne l’importance de la microcommunauté formée par les personnes aînées retraitées. Les échanges et le transfert des expertises individuelles bonifient le mieux-être au cœur de l’établissement.

Mme Jocelyne Houle, conseillère municipale de la Ville de Gatineau, insiste sur la portée de la politique familiale et celle des personnes aînées au cœur de leurs décisions. Des comités assument en permanence le suivi de ces dossiers, d’où la nécessité de déléguer des personnes représentant l’AREQ à ces rencontres. La ville de Gatineau a d’ailleurs reçu le titre de Municipalité amie des personnes aînées, preuve de son engagement présent et futur.

Madame Gaétane Lacroix, policière, a révélé à quel point la dignité humaine des personnes aînées est parfois bafouée. Les victimes d’abus, de négligence ou de discrimination existent dans des domaines très particuliers tels les relations entre grands-parents, enfants et petits-enfants, les services à domicile, l’achat d’arrangements funéraires préalables, la sollicitation de toutes sortes, les retraits d’argent sous diverses formes. La loi protège leurs droits, mais encore faut-il les leur faire connaître! Madame Lacroix souhaite favoriser un regroupement de personnes intervenantes habilitées à formuler un protocole visant à faire connaître et à défendre les droits des personnes aînées.

Monsieur Pierre Lalonde, retraité de la Petite-Nation, a multiplié son engagement au cœur de différents organismes. Il conseille d’abord de cibler le ou les créneaux d’intervention permettant à la personne retraitée de penser à elle tout en enrichissant les autres. Si 85 % des personnes retraitées posent des gestes bénévoles au cœur de différents organismes et à divers paliers de la communauté, c’est qu’ils ont fait le choix de grandir et de faire grandir.

Madame Paulette Lalande, préfète de la MRC Papineau a d’abord insisté sur la nécessité de favoriser une dynamisation de la mémoire collective. Le mentorat, la transmission des savoirs et des expériences vécues font partie intégrante du développement. Les personnes aînées doivent aller là où elles veulent aller, là où elles aimeront œuvrer. Son choix personnel de faire de la politique repose sur les similitudes des créneaux politiques et éducatifs : informer, former, écouter, inciter et décider. Les personnes aînées ont toutes des talents! Pourquoi cesser de les faire fructifier? Toutes les personnes aînées souhaitent ardemment vivre et mourir dans leur région. La solidarité dans l’action devient donc la voie à suivre pour y demeurer.

Au cours du dîner, Madame Berthe Biron représentante de l’AREQ Outaouais à la Table de Concertation des aînés retraités de l’Outaouais, a transmis à toutes et tous l’importance de l’action constante pour assurer le mieux-être des personnes âgées.

En conclusion, les personnes ressources ont grandement souligné l’importance de ne pas se noyer dans de multiples demandes au cœur de projets désorganisés. Une action sociopolitique unifiée, structurée et solidaire, posée dans le cadre d’une vision à court, moyen et long terme, suscite l’intérêt. Une réponse positive est alors possible et plus rapide.

Mesdames Paulette Major-Bérubé, Claudette Dompierre, Gilberte Barrette, Adrienne Carpentier et monsieur Michel Tessier ont représenté le secteur des Draveurs. Suite à cette mémorable rencontre, un intérêt marqué s’est dégagé pour trouver des personnes représentant l’AREQ au sein de différents comités consultatifs de la ville de Gatineau.

Ça vous intéresse? Communiquez avec Gilberte au : 819 643-8114 gilberte.45@hotmail.co


Février 2009

Le 21 avril 2009, nous aurons une activité de lancement du comité sociopolitique de l’AREQ, à Gatineau, secteur Buckingham.

À ce sujet, nous réalisons que les personnes retraitées sont souvent perçues comme vulnérables, avec moins de ressources et ayant des besoins nombreux et bien particuliers, sinon coûteux. En contrepartie, nous croyons être des gens impliqués, intéressés au sort de notre entourage et prêts à participer au développement de notre communauté.

Notre objectif est de participer à la réalisation d’une société plus démocratique et plus juste.Nous préconisons les moyens suivants :

Des actions enracinées dans notre milieu.
Des réflexions assurant des prises de position significatives pour les membres de l’AREQ.

Afin de discuter de ces actions citoyennes à notre mesure, nous avons invité une trentaine de personnes du monde municipal, du communautaire et d’organismes divers. À cet effet, nous aurons une conférence téléphonique au début de février pour élaborer le déroulement de cette journée emballante qui se pointe à l’horizon. Je vous en donnerai des nouvelles ou vous en entendrez parler sûrement dans le prochain bulletin ou lors d’une prochaine réunion.

Gilberte Barrette, responsable du secteur des Draveurs


Septembre 2008

En ce début d’année scolaire, nous les retraités, comment pouvons-nous prouver à notre entourage que notre vie citoyenne ne prend pas de retraite et que nous voulons contribuer au bien-être de nos proches? En ces temps d’élection, en tant que sages de la société, nous pourrions :

  1. Questionner les différents partis politiques sur leur ouverture face aux aînées et aînés.
  2. S’informer sur les différentes améliorations qu’ils prônent en vue d’assurer un niveau de vie décent et un meilleur service à nos personnes vieillissantes.
  3. Participer aux différentes assemblées électorales (sans parti pris) pour écouter nos politiciens, les questionner et offrir notre support (si le cœur vous en dit).

Il faut se questionner également soi-même. Comment puis-je perfectionner ce qui existe déjà et quelle contribution puis-je apporter?

Exemples :

  1. Envoyer nos suggestions au journal, aux politiciens, au maire de chacune de nos municipalités, au conseiller de notre quartier.
  2. Lorsque les compagnies d’autobus ont élaboré le projet de baisser les planchers pour permettre un accès plus facile aux personnes âgées, le coût était l’objection première. Elles ont fait le changement et celui-ci profite aux mamans qui transportent leurs bébés en poussette, aux jeunes enfants, aux gens en vélos,  aux personnes en chaise roulante, à mobilité réduite et aux personnes âgées. Tous et toutes en bénéficient.

NOUS SOMMES DES AGENTS DE CHANGEMENT. Nous avons bâti tout un système d’éducation. Qu’attendons-nous pour continuer à élaborer des plans? Prenons notre place et continuons à bâtir notre région, notre province, notre pays.

Gilberte Barrette


Septembre 2007

Ce comité a  pour but de faire l’inventaire de la contribution exemplaire et continue des retraités dans notre société. Aussi, il a pour but d’assurer une présence active lors des prises de décisions à tous les paliers de gouvernements que ce soit au municipal, scolaire, religieux, provincial, fédéral.

NOUS SOMMES DES RETRAITÉS DU TRAVAIL MAIS PAS DE NOTRE CITOYENNETÉ.

J’ai fait paraître un sondage  pour voir où sont nos retraités après quelques années hors du marché du travail.15 personnes ont répondu soit par la poste ou par courriel, des gens qui sont retraités depuis 6 mois et d’autres qui le sont depuis 1 an à 24 ans. Toutes ces personnes font du bénévolat. Voici quelques endroits :

SolidaritÉ / sud / Haiti
CHSLD / BONSÉJOUR
ESPOIR  ROSALIE
CENTRE DE BÉNÉVOLAT DE L’OUTAOUAIS
IMPÔT
ENTRAIDE FAMILIALE
HÔPITAL HULL
PAROISSE
CITÉ JARDIN
CHAÎNE TÉLÉPHONIQUE
ET BIEN D’AUTRES

Voici quelques loisirs :

Lecture, cinéma, écriture, conditionnement physique, comité directeur, natation, ski de fond, marche, quilles, bridge, golf, photos, généalogie, recevoir des amis, peinture et j’en passe. Ces personnes ont de 55 ans à 82 ans.

Gilberte Barrette, responsable du comité

 

 

 
 

MÉTÉO 
 

UNE FORCE POUR LA SOCIÉTÉ
© AREQ, secteur des Draveurs
Courriel : areqdesdraveurs@gmail.com
Créé en 2005 par NDL